Quinté : Prix de Cherbourg du 25 août à Cabourg

Retrouvez notre prono du jour pour le quinté à Cabourg sur la cote normande

R1C2 – PRIX DE CHERBOURG
Trot Attelé | 36 000 € | 2750 m | 16 partants | 20h15


C’est la der de l’été ! Cabourg accueillera son dernier quinté+ en nocturne pour la traditionnel rendez-vous du vendredi soir à 20h15 à l’occasion de ce pris de Cherbourg. L’occasion pour moi de mettre une dernière fois en avant les principes clés de Cabourg : premier poteau et aptitude corde à droite ! Au final le bilan estival des nocturnes n’est pas si mauvais àcette heure pour cet hippodrome qui fait souvent boire la tasse à tout le monde et on est pour l’instant à 3 victoires (Cantin de L’Eclair, Bolt, Comte du Vivier) et 3 défaites dont deux “Ze Couillon”  (Bari (4e), Bingo de Carsi, Shogun DK (4e)). Comme quoi je ne suis pas passé loin de faire un perfect sur cet hippodrome délicat, je suis en tout très confiant pour finir à 4/7. Et puis j’ai une belle série de 6/7 à continuer avec vous depuis le 4 août.

Le pari : R1C2 – Cheval 7 DREAM MASTER en simple placé 100 €

Dream Master, un fils de Sam Bourbon au départ du tiercéParmi les concurrents de ce quinté Dream Master (7) réunit les deux critères déterminants à Cabourg. C’est d’ailleurs l’un des rares profiles intéressant au premier échelon avec Dumping du Parc (4) qui, lui, est moins expérimenté corde à droite (9 courses sur 17 contre 14/18) et n’a jamais passé le poteau en tête (0/9 et 2 places /9). Le fils de l’excellent étalon Sam Bourbon est lui expérimenté corde à droite (14 de ses 18 sorties) et a passé deux fois le poteau en tête à Caen et au Mont Saint Michel. Cette victoire au Mont est d’ailleurs sa dernière sortie et une sacrée référence pour Dream Master (7) qui a contrôlé la course à sa guise pour la première fois qu’il était déferré des antérieurs. Ca sera la deuxième fois ce vendredi. A Caen, et donc corde à droite, il avait également réalisé (lors d’une autre sortie que sa victoire) son record chrono absolu en 12″. C’est la meilleur réduction kilométrique du lot toutes distances confondues et ce même devant les chevaux du second échelon, évidemment meilleurs en classe pure. Certes les chronos de Caen sont réputés sur la place publique pour être trop rapides mais avec 6 dizièmes d’avance sur Diamant de Monchel (5) en 13″0 chrono également obtenu à Caen et 6 dizièmes également sur Drôle de Jet (15) et 25m de rendement de distance cela donne une marge bien réelle au protégé des Duvaldestin. Son entourage sera une des clés majeures de mon analyse et de mon choix. A l’image de celle d’Alain Laurent que j’avais évoqué dans mon analyse du prix de la Bourse du 29 juillet dernier, la réussite de Thierry, Théo et Clément Duvaldestin est l’une des meilleurs de France. Je viens de mettre à jour mon fichier des pourcentages de réussite des différents drivers. Le classement en nombre de victoires est la mesure étalon du sulky d’or mais les cash drivers comme Franck Nivard, Eric Raffin ou Matthieu Abrivard enchaînent les courses comme les petits pains. De ce fait une donné bien plus représentative de la qualité est le pourcentage de victoire par rapport aux courses disputées, en prenant un échantillon de drivers ayant courus 100 courses minimum cette année pour que cette statistique ait du sens. Si l’on s’intéresse plus particulièrement à Clément Duvaldestin qui sera au sulky de Dream Master (7) vendredi, il possède à ce jour 28 victoires en 152 courses soit 18,42% de victoires (6e au classement de % de réussite derrière son père, Alain Laurent 28%, JMB 25%, JP Dubois 19% et Charles Bigeon 18%). Celle de son père, l’entraîneur de notre favori, est par ailleurs la meilleure avec 45 victoires en 145 courses : 28,97 % ! Ils font par exemple mieux que 19 des drivers du top 20 parmi lesquels Franck Nivard (16,8%) ou Eric Raffin (14,98%). C’est pour vous dire à quel point il faut vous méfier des Duvaldestin père et fils quand ils sont aux manettes et cette fois nous les aurons dans notre camp. Le seul point faible de notre favori est évidemment sa tendance à se montrer parfois fautif (6 fois en 18 sorties) mais le jeu en vaut la chandelle, la cote placée devrait être nettement au-dessus des 1,50 (la cote équilibre mathématiquement pour lisser le risque de la disqualification 1 fois sur 3) car il ne sera certainement pas le plus appuyé au betting.

Le favori de la course devrait être Crooner du Rib (16) ou Dumping du Parc (4). Ils se partagent tous deux la tête de la synthèse de la presse et feront assez logiquement la suite de mon pronostic. Le premier cité sera ma base en deux sur 4. Ce représentant de Joël Hallais est en effet en pleine forme et se sublime déferré des quatre pieds. Bien engagé au plafond gains et il n’aura contre lui que d’affronter ses cadets, de rendre 25m et de se racheter de sa dernière faute. Ce qui fait tout de même un peu de zone d’ombre, vous en conviendrez ! Dumping du Parc (4) semble lui plus fiable mais moins performant et devrait plutôt lutter pour une place si mes deux favoris ne défaillent pas. Il est aussi moins confirmé corde à droite comme je l’ai mentionné plus haut dans mon analyse. Drôle de Jet (15) devra, lui, composer avec Pierre Vercruysse que je porte de moins en moins dans mon cœur si je m’en réfère uniquement à ses qualités intrinsèques en piste… Même si, alors que je l’avais écrit dans ces termes, mercredi, ce n’était pas mal du tout avec Monas Invercote, il vendange quand même souvent des parcours. De plus le cheval effectuera une rentrée de plus de deux mois aux 25m, deux désavantages supplémentaires. De ce fait je lui préférerai Dream de Joudes (11) dépendant d’un père, d’un entourage et d’un élevage de qualité. Si l’on ajoute à ses atouts qu’il est régulier, il n’aura finalement contre lui que de ne pas être un gagneur et de s’élancer aux 25m et sera donc un bon candidat pour les places. Ensuite je retiendrai Charleston Piya (2) avec Sébastien Ernault. Ce driver fait partie du top 20 en victoire et obtient un taux de réussite excellent de 17% (maintenant que j’ai mis à jour mon classement : je m’en sers !).  J’aurai pu citer dans le même cas Yoann Lebourgeois avec 17,8% mais son cheval ne fait pas de cette course un objectif. On préférera donc inclure Dream des Marais (14) vainqueur à Enghien fin juillet déferré des quatre et enfin au premier échelon Diamant du Monchel (5) qui devrait monter sur sa dernière course. Petit regret pour Delta Fac (13), jamais évident de laisser sur le carreau Franck Nivard !

Pour résumer, les points forts de Dream Master (7) :

  • Expérimenté et performant corde à droite
  • Engagé au premier poteau à Cabourg
  • En forme vient de gagner
  • Déferré des antérieurs pour la deuxième fois de sa carrière et invaincu ainsi
  • La réussite exceptionnelle des Duvaldestin
  • Le meilleur chrono absolu du lot
  • Un fils de Sam Bourbon

Mon 2 sur 4 : Dream Master (7) + Crooner du Rib (16)

Mon prono en 8 : 7-16-4-11-15-2-14-5…13

Eric, 📝analyste 🐎turf pour iWin.fr / The Page

Lisez les 2 avis partagés par les joueurs et donnez le vôtre :

  • Troisième place pour Dream Master (7) qui me permet de toucher une magnifique cote à 2,70, bien supérieure à 1,50 comme annoncé ! isolé à l’extérieur par Clément Duvaldestin afin de partir bien au trot il n’a pas pourtant pas eu une course facile dans une course piéège avec un peloton très étiré quasiment en file indienne, fait rare dans une course quinté de 16 partants. Devant mener la chasse aux 4 fuyards nez au vent et à un et demi une bonne partie du parcours, son driver a bien su gérer ses efforts pour en avoir en réserve jusqu’à la ligne droite. Une nouvelle fois à cabourg cela s’est avéré impossible pour les chevaux des 25m seul Crooner du Rib (16) ayant fait brièvement illusion mais il a pris le galop après s’être rapproché. Je continue une superbe série en cours de 7 pronos gagnants sur 8 depuis le 4 août ! Rendez-vous lundi à Vincennes pour le dernier rendez-vous du mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *