Quinté : Prix de la Porte de Charenton à Enghien du 6 juillet

Quinté turf à Enghien prono gratuit

R1C3 – PRIX DE LA PORTE DE CHARENTON
Trot Attelé | 54 000 € | 2875 m | 18 partants | 13h47


J’avoue être déçu du résultat de Capucine d’Avril ce mercredi à Vichy dans laquelle j’avais fondé beaucoup d’espoir. Elle doit se contenter de la cinquième place alors que je la voyais s’envoler vers une facile victoire à la sortie du dernier tournant. Elle avait tout pour plaire notamment sa cote et malgré le résultat je suis convaincu que cela reste une bonne analyse, elle a sans doute été sortie trop tôt. Ce jeu est particulièrement cruel quand on travaille bien et que les résultats ne sont pas là. Après un mois de mars exceptionnel mon deuxième trimestre a été moyen et je compte bien redresser la barre dès ce mois de juillet où je suis à 1/2 et -60€. Au vu de l’épreuve proposée ce jeudi à Enghien, ce n’est pas aujourd’hui qu’on va encaisser un gros coup mais je l’ai souvent dit les petits ruisseaux font les grandes rivières et vouloir se refaire trop vite trop fort mène souvent à la perte.

Le pari : R1C3 – Cheval 18 AUFOR DE MIRE en simple placé 100 €

Aufor de Mire sera le tuyau du jour dans le quinté. Prono Turf à Vincennes.Alors prenons ce petit coup qui semble offert sur un plateau avec Aufor de Mire (18). Le plus riche du lot, au plafond des gains, ce cheval déclassé des Bigeon trouve un lot à sa portée où avec Amarilla de Rabut (15) il est est théoriquement au dessus de la mêlée. Ayant déjà trotté 12″8 sur une distance similaire à Vincennes, au chrono personne ne semble pouvoir lui faire de l’ombre. Arrêté après une fin de meeting d’hiver où il en avait bien besoin, il est revenu en condition tranquillement signant en dernier lieu une excellente deuxième place derrière Attaque Parisienne. Avec deux courses dans les jambes maintenant et face à une adversité qui, notamment au premier échelon, n’a pas de quoi déraciner un poireau, rien ne s’oppose à le voir renouer avec le succès ou tout du moins finir dans les trois. Il sera déferré des quatre, une configuration sublimant la réussite (4 victoires en 8 sorties) de ce cheval de classe qui allie d’être le plus jeune, le plus riche et celui ayant le moins couru (36 courses au compteur), des éléments qui ne trompent pas. Il n’aura finalement contre lui que de découvrir Enghien et son sol ferme ce qui est le seul bémol sachant qu’il peut se montrer parfois fautif (8 DQ en 36 sorties). On validera donc le pari sur une cote placée affichant a minima 1.40 pour compenser ce risque de façon positive sur le long terme. En clair ne pas jouer si la fourchette est 1.2-1.4.

Amarilla de Rabut (15) sera sa logique adversaire, elle qui a enchaîné les bâtons l’an dernier et en début d’année. Après un break de quatre mois, elle a désormais 3 courses dans les jambes et vient de renouer avec le succès. A l’image de notre favori on la sent fin prête pour s’illustrer même si un ton en dessous du Bigeon. Derrière ce duo au dessus de la mêlée accordons notre confiance à Tessy du Moulin (12) convaincante à Vichy malgré ses dix ans. Attention à And de Saint Prest (13) qui a la qualité pour prendre une place et se ra peller à notre bon souvenir. Faisons le reste de notre marché au premier échelon avec Amour de la Vie (7) déjà en vue à Enghien et associé à Tony le Beller ce qui a donc tout pour me plaire. Uriano d’Hameline (8) possède ensuite l’une des chances les plus solides du premier échelon avec Apollo Star (1) et Ali de Saint Marc (4) qui bénéficiera de l’appui de Franck Nivard.

Pour résumer, les points forts d’Aufor de Mire (18) :

  • Le cheval du classe du lot
  • Le plus riche et le plus jeune
  • Le plus rapide sur la distance
  • Déferré des quatre pieds
  • L’engagement idéal au plafond des gains

Mon 2 sur 4 : Aufor de Mire (18) + Amarilla de Rabut (15)

Mon prono en 8 : 18-15-12-13-7-8-1-4

Eric, 📝analyste 🐎turf pour iWin.fr / The Page

Lisez les 2 avis partagés par les joueurs et donnez le vôtre :

  • Victoire dans une promenade pour Aufor de Mire (18) qui n’a pourtant pas eu le meilleur des parcours, ce qui prouve qu’il a encore une marge certaine. A 1,60 c’était le cadeau de l’année ! Parti lentement à sa main pour assurer sa mise aux jambes il a ensuite fait le tour du peloton pour se faire contrer par Vainqueur Dété (6) qui n’a crânement pas voulu lâcher le morceau et s’est carbonisé. Intelligemment Charles Bigeon a temporisé à deux nez au vent avant de déboucher les oreilles à l’amorce du tournant final et de s’envoler au début de la ligne droite perdant en route l’ensemble de ses adversaires (décapités de sa plus grande rivale Amarilla de Rabut (15) fautive en début de parcours). Un succès facile qui fait du bien ! La suite demain à Cabourg puis samedi à nouveau à Enghien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *