Quinté : Critérium des 4 ans du 6 mai à Vincennes

Retreouvez le pronostic du quinté qui se déroulera ce soir en nocturne à Vincennes

R1C4 – CRITERIUM DES 4 ANS
Trot Attelé | 240 000 € | 2850 m | 18 partants | Groupe I | Corde à gauche | 15h15


Quel plaisir que ce critérium ait fait le plein et soit l’épreuve retenue comme support du quinté. Elle sera donc également le support de mon pronostic dans cette superbe réunion ce samedi à Vincennes. Le critérium des 4 ans est un groupe I des plus prestigieux dont les derniers vainqueurs ne sont autres que Charly du Noyer, Bird Parker, Akim du Cap Vert et Voltigeur de Myrt pour les quatre plus récents. Au palmarès on retrouve également Timoko qui aura l’un de ses fils au départ, Dreammoko (11). Cette épreuve est une véritable charnière dans une génération de chevaux entre les précoces qui ont raflé les premiers lauriers et garnis leur compte en banque (comme les deux rejetons de Ready Cash, Django Riff (18) pour les mâles mais aussi Dawana (17) pour les femelles), et les chevaux plus tardifs qui ont encore tout l’avenir devant eux. A quatre ans la maturité commence à venir et c’est souvent un point d’inflexion entre les leaders qui vont devoir prouver qu’ils peuvent durer et les potentiels meilleurs à venir qui auront envie d’ajouter ce groupe I à leur possible futur palmarès classique. Cette année l’épreuve est plus que jamais ouverte et, avec dix-huit concurrents au départ, il est très compliqué d’y dégager de nets favoris tout comme il est aussi quasi impossible d’y faire des impasses. Les rapports risquent donc d’être rémunérateurs et un grand moment sportif est à prévoir : tout ce qu’on aime ! Régalons nous !

Le pari : R1C4 – Cheval 5 DETROIT CASTELETS en simple placé 100 €

Detroit Castelets semble en mesure de remporter le critérium des quatre ans à VincennesEt entre les leaders et les futurs talents, j’ai tranché pour la deuxième catégorie avec Detroit Castelets (5) qui s’amende au fil des sorties et s’annonce comme un futur grand. Cheval ayant un imposant modèle, il fait impression lorsqu’il déploie ses battues et sa dernière sortie est très parlante. Bien que disqualifié dans le prix Gaston Brunet, son action pour venir à la sortie du dernier tournant était celle d’un gagnant en puissance qui n’aurait fait qu’une bouchée de ses adversaires s’il n’avait commis la faute… Certes il ne sera pas à l’abri d’une nouvelle incartade dans le critérium, mais au vu de la course ouverte autant miser sur celui qui semble le plus fort physiquement. D’autant plus qu’il a encore de la marge sous les sabots puisque ce samedi il sera déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière. Et sur le parcours classique de la grande piste (27000/2850m confondus) il fait partie des quatre candidats ayant déjà trotté en dessous des 1’14 : Django Riff (18) en 13″8 puis Dawana (17), Discours Joyeux (13) et Detroit Castelets (5) en 13″9.

Face à lui je lui opposerai principalement Dreammoko (11), lui aussi en devenir, et ayant franchi un palier depuis qu’il est déferré des quatre. Ce fils de Timoko sera associé à Jean-Michel Bazire pour l’occasion, Gaby Gelormini lui ayant préféré Dawana (17). Encore un choix (s’il l’a réellement eu) que je ne comprend pas chez ce jeune pilote surestimé qui décidément après l’arbitrage Amiral Sacha/Voltigeur de Myrt est aussi peu inspiré sur ses montes que sur la piste, où, de mon point de vue, il vendange trop souvent des premières chances pour sa renommée. Même si la femelle a une chance et sera retenue en fin de sélection, cela sera dur face aux mâles et pour preuve historique aucune femelle n’a jamais fini dans les trois premiers depuis les quatre dernières années. Raison tout aussi bien statistique que physionomique pour laquelle mes cinq premiers seront tous des mâles.

Django Riff (18) qui semble sur la pente descendante mérite tout de même toute la considération qu’on peut apporter au leader dès le plus jeune âge de cette génération des D. Déferré des quatre comme ca n’a été le cas qu’une fois auparavant (2e de Draft Life (16) dans le Charles Thiercelin), il donnera tout pour conserver son trône. Dans tous les cas il lui faudra bien ce bonus car ses dernières impressions ne sont pas les meilleures de sa carrière mais on ne peut faire fi de ses chances dans un grand jour comme ce critérium des 4 ans. Ensuite c’est plus ouvert et je me méfierai tout particulièrement de Dijon (15) qui lui aussi aura l’avantage d’être pieds nus pour la première fois de sa carrière. Lauréat ferré du Gaston Brunet, cela laisse penser qu’il peut encore monter là dessus et briguer la victoire ! Doberman (14) à ne pas négliger avec Franck Nivard qui devrait s’élancer à belle cote complètera mon choix de 5 mâles.

Place ensuite à ces dames avec Dawana (17) et Draft Life (16) les deux plus riches. La première citée fille de Ready Cash semble barrée pour la victoire mais affiche une belle régularité pour les places tandis que pour Draft Life (16) les espoirs sont permis de redorer le blason des femelles dans ce critérium. Eric Raffin devra néanmoins lui donner un bon parcours caché mais, si cela se passe bien, sa pointe de vitesse finale acérée pourrait se révéler dévastatrice. Enfin n’oublions pas Darling de Reux (9) venant de s’imposer et dépendant du redoutable entraînement de Sébastien Guarato dont elle sera l’unique partante dans ce classique. Regret pour Discours Joyeux (13).

Pour résumer, les points forts de Detroit Castelets (5) : 

  • Splendide modèle pour ce cheval athlétique
  • Déferré des quatre pieds pour la première fois
  • Fait partie des quatre meilleurs chronos sur le parcours classique
  • A fait impression dans le Gaston Brunet

Mon 2 sur 4 : Detroit Castelets (5) + Dreammoko (11)

Mon prono en 8 : 5-11-18-15-14-16-17-9

Eric, 📝analyste 🐎turf pour iWin.fr / The Page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *